Antoine Lorgnier - Photographies

Gironde, les chais d’architecte

Portée par une ville de Bordeaux en pleine renaissance et sa superbe Cité du Vin, réalisée par les architectes Anouk Legendre et Xavier Desmazieres, les vignobles alentours rivalisent d’audace architecturale en faisant construire des chais futuristes par Christian de Portzamparc, Philippe Starck, Jean Nouvel, Jean-Michel Wilmotte ou encore Norman Foster.

PhotosVue aléatoire Grille Miniatures Histoire

Longtemps les vins de Bordeaux ont vécu sur leur réputation, au risque parfois d’y perdre de leur qualité. Dans les années 1980-1990, les vins de Bordeaux souffrirent de cette faiblesse et leur côte s’effondra. Un mal pour un bien. C’est l’époque où les grands châteaux sont achetés par des amateurs avisés qui réveillent ces « belles endormies ». L’amélioration de la qualité passe par le renouvellement des vignes et l’amélioration de l’outil de production. Le vin s’expose désormais dans des écrins contemporains. Au travers ce périple en Bordelais, entre Saint-Emilion, Bordeaux, Pauillac et Margaux, c’est donc une nouvelle philosophie du vin, qui touche à la fois l’architecture, l’art de vivre, la culture du vin, son histoire, son élaboration et ses enjeux économiques qui s’affiche grâce à une nouvelle génération de propriétaires, industriels ou hommes d’affaires, qui veut décomplexer le vin et en faire un moyen de communication. Le Château Marquis d’Alesme, à Margaux vient d’inaugurer son nouveau chai entièrement rénové par l’architecte Fabien Pédelaborde. En Médoc, les châteaux se livrent à une véritable compétition à travers leurs chais, toujours plus design ! De Ricardo Bofill (Château Lafite-Rostchild) à Norman Foster (Château Margaux), en passant par Jean-Michel Wilmotte (Château Pedesclaux et Château du Cos d’Estournel), Paul Nairac & Gérard Vacheyrout (Château Talbot), Fabien Pédelaborde (Château Marquis d’Alesme) et bientôt Chien Chung Pei à Cordeillan-Bages, les chais contemporains sont autant de vitrines cherchant à dépoussiérer l’image du vin. A croire que le contenant soit devenu plus important que le contenu et que ces nouveaux chais, véritables figures de proue des grands domaines, créent davantage l’événement que les vins qu’ils abritent ! Il n’en est rien car ces chais ne sont pas une simple coquille promotionnelle. Tous intègrent technologie de pointe (chai gravitationnel…), respect de l’environnement (certification Haute Qualité Environnemental…) et une même exigence de production, de continuité avec l’histoire des lieux. Avec le Médoc, Saint-Emilion est le vignoble qui compte le plus de chais d’architecte avec quelques pépites signées Mario Botta (Château Faugères), Christian de Portzampac (Château Cheval Blanc), Jean Nouvel (Château La Dominique) ou Alberto Pinto (Château Pavie).

à voir aussi